Rénovation des bâtiments publics : le SPW Mobilité-Infrastructures montre l’exemple

Sur proposition du ministre de l’Energie et du Climat Philippe Henry, le Gouvernement de Wallonie a approuvé l’investissement de 25 millions d’euros dans la rénovation énergétique de plus de 100 bâtiments du SPW Mobilité Infrastructures.

Ce budget, issu du Plan de relance wallon, contribuera à montrer l’exemple, stimuler le secteur de la rénovation et à améliorer les conditions de travail du personnel de terrain (régies routières, écluses et canaux).

Ce financement de 8 projets de rénovation vient corriger le manque d’investissement de la Région wallonne dans son propre parc de bâtiments. L’analyse du Budget Base Zéro a en effet démontré qu’il était normal et nécessaire d’investir annuellement à hauteur de 3% de la valeur du patrimoine pour le maintenir en bon état. Or, le budget public qui y est actuellement consacré s’élève à peine à 0,5%.

Le résultat est que le parc immobilier du SPW MI souffre aujourd’hui d’importants manquements affectant au quotidien le bien-être des agents de terrain mais également les dépenses publiques en matière d’énergie, notamment.

Philippe Henry : « Je me réjouis que la Région wallonne donne l’exemple en améliorant les performances énergétiques de bâtiments publics pour diminuer sa facture énergétique et remplacer des dépenses de fonctionnement (combustibles) par des dépenses d’investissement (rénovation). J’espère que cela inspirera d’autres autorités publiques et citoyens à faire de même. Dans le contexte climatique et énergétique actuel, c’est la seule voie soutenable. »

Cette décision s’inscrit dans les ambitions climatiques de la Wallonie (diminution de 55% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990). La rénovation devra se faire dans une optique de soutenabilité environnementale : les matériaux mis en œuvre seront sélectionnés en misant sur leur exemplarité sanitaire et environnementale, et les chantiers devront intégrer une gestion stricte des déchets et le réemploi des matériaux.

Au total, le SPW MI – volet « métiers » – possède et exploite près de 1000 bâtiments répartis sur 237 implantations en Wallonie. Leur valeur patrimoniale est estimée à 500 millions d’euros. Il s’agit principalement de bâtiments techniques (liés à l’exploitation des routes et autoroutes ainsi que des voies hydrauliques) mais également de bureaux et de 235 maisons éclusières.
 

Exemples de projets de rénovation

Sur base d’un audit réalisé en 2021, 20 bâtiments ont été choisis prioritairement car ils nécessitent une intervention d’urgence sur leur enveloppe (toitures non étanches ou infiltrations de façade). Ils sont répartis sur 10 sites, à savoir :

  • Régie autoroutière de Soignies ;
  • Maisons éclusières de la Gileppe à Jalhay ;
  • Régie routière d’Herstal et de Petit-Rechain ;
  • Régie routière de Virton ;
  • Régie autoroutière d'Awans - Bâtiments administratifs ;
  • Laboratoire de Nivelles - Première phase ;
  • Maisons éclusières de Dinant ;
  • Dépôt territorial de Seneffe - Bâtiments A et B ;
  • Régie routière de Gedinne ;
  • Régie routière de Péruwelz.

Leur rénovation est prévue pour un total de 5 300 000.00 €.

Rénovations exemplaires

  • Déconstruction-Reconstruction exemplaire de la régie de Marchienne au Pont (3,6 millions d’€ )
  • Rénovation lourde de la régie de Sinsin en bâtiment exemplaire y compris l'atelier (3,5 millions d’ €)

Focus sur l’électricité

  • Autoproduction d'électricité dans les régies routières et autoroutières (3 millions d’€ et minimum 20 bâtiments impactés)
  • Mise en ordre des installations électriques des régies - Phase 1 (3 millions d’€ et 40 bâtiments rénovés)
Retour aux communiqués de presse