Report des délais pour POLLEC 2020

Le Gouvernement Wallon a approuvé la proposition du ministre de l’Energie, Philippe Henry, de reporter au 31 mai 2022 les délais pour l’attribution des marchés liés aux aides d’investissement dans le cadre de l’appel à projets POLLEC 2020 pour les communes sinistrées de catégorie I, II et III.

Pour rappel, il s’agit d’un appel à candidatures à destination des Villes et des communes pour les soutenir dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des Plans d’Actions pour l’Energie Durable et le Climat (PAEDC). 

De nombreuses communes ont été retardées dans leur démarche à la suite des inondations, et ne seront pas en mesure de lancer et/ou d’analyser et d’attribuer les offres dans les délais impartis.  

Par ailleurs, de nombreux prestataires potentiels pour ces marchés vont être sollicités pour réaliser des interventions dans les zones sinistrées. Les pouvoirs locaux risquent donc d’être confrontés à une absence de réponses pour leurs appels d’offre.  

Cet appel « POLLEC 2020 » intégrait également un volet visant un soutien aux Ressources humaines, par le biais du recrutement d’un coordinateur du PAEDC. Le suivi du travail prévu dans le cadre de ce subside a pu être impacté suite aux intempéries : certains bâtiments communaux ont été détruits, de nombreuses communes ont dû mobiliser leur personnel sur d’autres missions, etc.  

Deux modifications ont dès lors été proposées et approuvées par le Gouvernement : 

  • Le report au 31 mai 2022 les délais pour l’attribution des marchés liés aux projets d’investissement de l’appel POLLEC 2020 pour les communes sinistrées de catégories I, II et III ;  

  • La prolongation de la période couverte par la subvention relative au volet RH de l’Appel POLLEC 2020, à budget constant, jusqu’au 31 décembre 2023 pour les communes sinistrées de catégories I, II et III  

Enfin, en ce qui concerne l’appel POLLEC lancé en 2021, par contre, les candidatures  doivent être remises pour le 14 septembre et  un report de délai n’est pas envisageable,  vu la nécessité de procéder à l’engagement budgétaire de ces montants en 2021. Une analyse est en cours pour identifier les meilleures pistes de soutien pour les communes qui ne seront pas en mesure de répondre à l’Appel 2021 dans les délais.

Retour aux communiqués de presse